Comment développer votre entreprise en période de récession (et la rendre pérenne) ?

Collage of the business man looking up an arrow-shaped mountain, as a symbol of business growth.

Dans cet article, nous vous montrons comment développer et pérenniser votre entreprise en période d’incertitude économique. Poursuivez votre lecture pour découvrir nos cinq stratégies d’expert·e·s pour une croissance à long terme.

On peut dire qu’en ce moment, l’économie ne se porte pas très bien. Les expert·e·s ayant prévenu qu’une récession était imminente, les entreprises et les employé·e·s se préparent à affronter des turbulences économiques.

Du point de vue des entreprises, il peut sembler que les licenciements et les réductions d’effectifs soient le seul moyen de survivre à une récession. Mais avec une préparation minutieuse et les bonnes stratégies, vous pouvez mettre votre entreprise sur la voie d’une croissance régulière et pérenne, même en période d’incertitude économique.

Dans cet article, nous vous présentons quelques-unes de ces stratégies et vous montrons comment les mettre en œuvre. Mais tout d’abord, nous allons examiner brièvement la situation économique actuelle dans la section suivante.

preview download ebook Understanding and Developing a Company Learning Culture Babbel for Business

Développez une culture d’apprentissage durable pour votre équipe

Dans notre manuel gratuit « Comprendre et développer une culture de l’apprentissage en entreprise », vous obtiendrez des conseils et des astuces utiles.

Sommes-nous actuellement en période de récession ?

Techniquement parlant, la France n’est actuellement pas en récession. La définition générale d’une récession (🇬🇧) correspond à deux trimestres consécutifs de produit intérieur brut (PIB) négatif. Le PIB reflétant la santé de l’économie d’un pays, cela signifie que la croissance est un bon signe et que le déclin ne l’est pas.

Sur la base de cette définition, la France a frôlé la récession début 2023. L’économie s’est en effet légèrement relevé début 2023, après un dernier trimestre 2022 au PIB négatif.

La question de savoir si cette brève période de déclin doit être considérée comme une récession a fait l’objet de nombreux débats. Quelle que soit la façon dont on l’envisage, une chose est sûre : nous vivons une période de grande incertitude économique

Les expert·e·s prévoyant que le pire est à venir (🇬🇧), il est important de se préparer à des temps difficiles. Poursuivez votre lecture pour découvrir comment vous pouvez à la fois développer et pérenniser votre entreprise, et ce, même en période de récession.

Employees are talking about business growth in a meeting.

Comment développer et pérenniser votre entreprise dans un contexte économique difficile : 5 stratégies

Selon le conseiller en croissance des entreprises Jay Abrahams (🇬🇧) il n’y a que trois façons de développer une entreprise, en :

  • augmentant le nombre de client·e·s ;
  • augmentant la valeur moyenne de chaque transaction ;
  • augmentant la fréquence d’achat.

Et plutôt que de vous concentrer sur un seul domaine, Abrahams conseille d’optimiser les trois pour augmenter les chances de réussite et de survie de votre entreprise.

Lorsque vous développez votre activité, vous devriez également vous assurer que vous le faites de manière pérenne. Il est important de prendre des mesures pour assurer l’avenir de votre entreprise, afin d’être bien préparé·e à affronter les tempêtes économiques qui se profilent à l’horizon.

Alors, comment pouvez-vous à la fois développer votre entreprise et la rendre pérenne ? Examinez ces stratégies.

 

1. Exploitez votre clientèle existante

Les client·e·s existant·e·s sont probablement votre source de croissance la plus fiable, récession ou pas.

Tout d’abord, la fidélisation de la clientèle est généralement moins coûteuse que son acquisition (🇬🇧). L’acquisition d’un·e nouvelle·au client·e peut en effet coûter jusqu’à cinq fois plus cher que la fidélisation d’un·e client·e existant·e. En parallèle, il est important de noter qu’il est habituellement plus facile de vendre à un·e client·e existant·e, le taux de réussite moyen étant de 60 à 70 %, contre 5 à 20 % pour un·e nouvelle·au client·e.

Des études ont également montré que les client·e·s fidèles sont cinq fois plus susceptibles de racheter un produit, sept fois plus susceptibles d’essayer une nouvelle offre et quatre fois plus susceptibles de recommander votre entreprise à un·e ami·e, recouvrant ainsi les trois domaines de croissance mentionnés par Abrahams.

Votre premier objectif doit donc être de tirer parti de votre clientèle existante. 

Vous pouvez y parvenir en augmentant vos activités en marketing et en publicité en direction de ce marché spécifique. Si possible, allouez un budget plus important à la fidélisation des client·e·s, proposez des offres spéciales et des promotions réservées à la clientèle existante et envisagez d’introduire un système d’adhésion permettant aux client·e·s fidèles d’accumuler des points et des récompenses.

Vos client·e·s existant·e·s peuvent également vous aider à en gagner de nouvelles·aux. Envisagez de mettre en place un système de parrainage qui les incite à recommander votre produit ou service à un·e ami·e.

En vous concentrant sur les client·e·s que vous avez déjà, vous pouvez les fidéliser, augmenter la fréquence d’achat et potentiellement gagner de nouvelles·aux client·e·s, ce qui vous permettra d’assurer une croissance viable à long terme.

 

2. Améliorez l’expérience client·e (CX) dans son intégralité

Pour rester à flot en période de récession, vous devez surpasser vos concurrent·e·s. Alors que de nombreuses autres entreprises proposent probablement le même produit ou service (ou un produit ou service similaire), vous pouvez vous démarquer des autres en offrant une expérience client·e exceptionnelle. 

Dans une enquête menée auprès de plus de 1 900 professionnel·le·s, près de 46 % ont déclaré que l’expérience client·e était leur principale priorité pour les cinq prochaines années, ce qui en fait le facteur le plus important auprès des entreprises interrogées. Et comme 86 % des client·e·s (🇬🇧) sont prêt·e·s à payer davantage pour une meilleure expérience, cela ne posera aucune difficulté.

L’expérience client·e (ou CX) désigne l’expérience globale qu’un·e client·e partage avec votre marque. Il ne s’agit pas seulement de son expérience du produit ou du service en tant que tel, mais aussi de toutes les interactions qu’il ou elle a eues avec votre marque. A-t-il été facile de trouver le bon produit ? Le processus d’achat a-t-il été fluide ? Avec quelle rapidité les questions et les problèmes sont-ils résolus ? Tous ces aspects (et bien d’autres encore) peuvent améliorer ou altérer l’expérience client·e.

En fin de compte, plus l’expérience client·e est de qualité, plus la réputation de votre marque sera positive. Au fil du temps, cela se traduira par des client·e·s fidèles et satisfait·e·s et par une plus grande facilité à en conquérir de nouvelles·aux. Alors que vous cherchez à développer votre entreprise et à la préparer pour l’avenir, assurez-vous d’avoir mis en place une stratégie solide en matière d’expérience client·e.

💡 Astuce Babbel
Si vous êtes novice en matière de CX, découvrez comment développer une stratégie d’expérience client·e dans ce guide (🇬🇧).

3. Améliorez l’expérience des employé·e·s (EX) 

Il n’y a pas que les client·e·s qu’il est important de garder satisfait·e·s et fidèles. Pour développer et maintenir une activité productive et prospère, vous devez fidéliser et impliquer vos employé·e·s. 

Lorsque vous entendez le mot « récession », vous pensez peut-être automatiquement aux licenciements comme moyen de réduire les coûts. Mais en réalité, les économies que vous pourriez réaliser à court terme sont généralement largement compensées par le coût réel (souvent caché) de la rotation du personnel (🇬🇧). De même que les client·e·s fidèles apportent un retour sur investissement bien plus élevé que les nouvelles·aux client·e·s, le coût de la fidélisation d’un·e bon·ne salarié·e est bien inférieur au coût de la recherche, du recrutement et de la formation d’un·e nouvelle·au employé·e.

C’est pourquoi l’amélioration de l’expérience des employé·e·s (EX) et l’accent mis sur la fidélisation des salarié·e·s devraient faire partie intégrante de votre stratégie d’entreprise.

De nombreux facteurs différents façonnent l’expérience des employé·e·s. Voici quelques aspects importants sur lesquels se pencher :

Avant tout, il est essentiel d’encourager le dialogue et d’être aussi transparent·e que possible. En période de récession, la peur d’être licencié·e est particulièrement forte. Vos collaborateur·rice·s pourraient même commencer à chercher ailleurs pour leur propre tranquillité d’esprit. Soyez sensible au fait qu’une récession peut être déstabilisante et faites tout ce que vous pouvez pour apporter sécurité et réassurance.

Plus la culture de votre entreprise et l’expérience globale des employé·e·s (EX) sont positives, plus vos salarié·e·s seront productif·ve·s, impliqué·e·s et motivé·e·s. Ces aspects sont essentiels pour atteindre les objectifs de l’entreprise et éviter les coûts élevés liés à la rotation du personnel.

📢  En avez-vous entendu parler ?
Les avantages les plus populaires pour les salarié·e·s sont les « workations », les « jobbaticals » et les congés sabbatiques. Dans l’épisode 13 de notre podcast, nous découvrons comment ces avantages peuvent contribuer à attirer et à retenir les talents. Écoutez-le ici (🇬🇧):

4. Optimisez les opérations et processus internes

Si vous voulez connaître une croissance régulière tout en résistant à la récession, vous devez vous assurer que votre entreprise est bien gérée. C’est le bon moment pour évaluer et optimiser vos opérations internes. 

Pour cela, il est essentiel d’écouter vos collaborateur·rice·s. Organisez des ateliers, créez des sondages anonymes, proposez des entretiens individuels, tout ce qu’il faut pour identifier les obstacles et définir les améliorations à apporter sur le terrain.

Vous pouvez par exemple dresser une liste de tous les outils ou logiciels payants auxquels vous êtes actuellement abonné·e et l’envoyer à toute l’entreprise pour savoir quels outils sont réellement utilisés (et considérés comme précieux) et quels sont ceux qu’il faut remplacer ou supprimer complètement. Les ateliers Rétrospective sont un autre outil utile pour améliorer le travail d’équipe et entendre directement de la bouche de vos salarié·e·s ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Optimisez à tous les niveaux : auprès des individu·e·s, dans chaque service et au sein de l’équipe de direction. Assurez-vous que chacun·e dispose de ce dont il ou elle a besoin pour faire son travail aussi efficacement que possible, qu’il s’agisse d’utiliser des outils différents, de mettre en place des processus plus rationnels ou de proposer des formations. Le temps et l’argent que vous consacrez dès maintenant à l’optimisation vous apporteront des bénéfices importants à long terme.

 

5. Développez et améliorez avant d’innover

On entend souvent dire que l’innovation est la clé de la croissance, mais il est parfois préférable de consacrer son temps et son argent à améliorer ce que l’on a déjà. 

Nous ne suggérons pas que vous laissiez votre gamme de produits stagner. Cependant, investir dans de grandes idées novatrices peut être coûteux et risqué. En période d’incertitude économique, une stratégie plus efficace (et beaucoup plus sûre) consiste à peaufiner votre offre actuelle jusqu’à la perfection.

Vous avez un produit ou un service qui fonctionne bien. Pourquoi ne pas rendre ce produit ou service encore meilleur ? Recueillez les commentaires de votre clientèle pour découvrir ce qu’elle attend du produit et ce qui pourrait être amélioré, puis améliorez-le en conséquence. 

Il n’est pas toujours nécessaire de réinventer la roue. De petits ajouts et améliorations à votre produit existant peuvent avoir un impact significatif sur la satisfaction de la clientèle (et sur vos résultats). Il s’agit d’une approche plus prudente et peu risquée, mais qui peut rapporter gros. 

Grâce à ces cinq stratégies, vous pouvez développer votre entreprise de manière régulière et à long terme, même dans une période d’incertitude économique. Planifiez à l’avance, concentrez-vous sur la création d’une expérience client·e exceptionnelle et veillez à ce que vos employé·e·s soient en bonne santé, satisfait·e·s et motivé·e·s. Ce n’est qu’ainsi que vous serez en mesure de surmonter la prochaine récession.

preview download ebook Understanding and Developing a Company Learning Culture Babbel for Business

Développez une culture d’apprentissage durable pour votre équipe

Dans notre manuel gratuit « Comprendre et développer une culture de l’apprentissage en entreprise », vous obtiendrez des conseils et des astuces utiles.

La rédaction

La rédaction

Chez Babbel for Business, nous sommes convaincu·e·s que la diversité culturelle garantit une atmosphère ouverte et propice à l'innovation au sein des entreprises. Apprendre une autre langue encourage à penser différemment et aide les équipes à trouver les mots justes pour un travail d'équipe et une communication interculturelle réussis.